Correspondance

  • Par jean-g
  • Le 10/07/2017
  • Commentaires (0)

20170710 111651Monsieur

Je viens de relire vos "ESSAIS". 

Quel titre! Auriez-vous tâtonné, amassé si diversement qu'il faille s'en tenir à celui-ci? Serait-ce une allusion prémonitoire à ce sport si prisé dans votre région?

Permettez que je m'attarde sur l'avant-propos:

"C'est icy un livre de bonne foy, lecteur. je l'ay voué à la commodité particulière de mes parents et amis...et que par ce moyen, ils nourrissent plus entière et plus vifve la connoissance qu'ils ont (eu) de moy...Ainsi, lecteur, je suis moy-mesmes la matière de mon livre: ce n'est pas raison que tu employes ton loisir en un subject si frivole et si vain."

Malgré vos dénégations, on a douté de votre modestie, peut-être légèrement surfaite. C'est de règle lorsqu'il s'agit d'autobiographie. Pourtant, se peindre, ceci peut servir aux autres, non?

A l'aube de la quarantaine, vous avez cherché à voir clair en vous-même, dans ce que vous appelez votre "arrière boutique". A un âge beaucoup plus avancé, j'ai eu envie de "vider mon sac".

Quatre siècles nous séparent et, cependant, combien vous m'êtes proche!

Très respectueusement.

Ajouter un commentaire