Le style

  • Par jean-g
  • Le 09/12/2017
  • Commentaires (1)
  • Dans 2017

J'écoute, avec une gourmandise gâchée par la peine, Jean d'Ormesson et je m'arrête sur cette affirmation "être écrivain, c'est avoir un style".

Comme un grand cru reconnaissable entre mille, force est de convenir qu'un lecteur averti saura deviner tel ou tel auteur derrière l'extrait qu'on l'aura prié de lire; non pas tant par le sujet traité et la façon dont il l'est que par le style.

Quel thème n'a pas été abordé, puis repris et de toutes les façons? A l'inverse, quoi de plus personnel que le style? Il n'appartient qu'à soi, offert par la nature au même titre que la couleur des yeux.

Au fond, Rivarol a raison: "le style n'est rien, mais rien n'est sans le style".

 

Commentaires (1)

Denis Fournier
  • 1. Denis Fournier (site web) | 09/12/2017
Tu dis beaucoup de choses essentielles en quelques lignes. En lisant les mots de Jean d'Ormesson, je me dis qu'ils pourraient être "Être artiste, c'est avoir un style". Rien n'est plus personnel, "comme la couleur des yeux". Le défi de l'artiste est de livrer son style au spectateur/lecteur, comme il laisse voir son regard. Pas de lunettes, pas de lentilles, mais, pourquoi pas, des larmes qu'il laisse perler par l'émotion qui s'exprime. Elles viennent du plus profond, là où il ne faut pas chercher pour trouver.
C'est sans doute là que se trouve le style. Il faut le laisser sortir, sans contraintes. Tel un animal craintif, le style fuit quand il se sent observé ou traqué. Et si l'artiste pense l'avoir trouvé, méfiance... c'est un leurre, un piège dans lequel il s'engouffrera sans s'en rendre compte.

Ajouter un commentaire