Ecrire


Jg2Dès l'école primaire, j'ai éprouvé du plaisir à disserter. Par la suite, rédiger une lettre ou tourner le compliment ont constitué un divertissement agréable. Régler un différent avec un proche passe, souvent, par l'écriture. De même, pour dissiper un état d'âme, je prends la plume sans pour autant garder une trace de mes écrits, une fois un semblant d'éclaircie survenu.

C'est un ami devenu artiste-peintre qui m'a poussé à écrire un livre. Julien y assimile la retraite à un licenciement économique où la reconversion s'accompagne d'un bilan de compétence qui va céder le pas à celui d'une vie. Ecrire va me distraire, me contraindre, me passionner et m'apaiser. Avec des mots en guise de couleurs, je me suis lancé dans l'aventure avec son lot de plaisir et d'insatisfaction, de surprise aussi. Ne vais-je pas aller "à la rencontre d'une rencontre"…surprenante!

Ainsi va naitre ce premier roman. 

 

Commentaires (1)

thibaut
  • 1. thibaut | 25/03/2017
Coucou

Quelques mots pour encourager la lecture de ce premier roman.
Servi dans une langue fluide, le roman de Jean Grousset conduit le lecteur à s’interroger sur l’inévitable remise en question suscitée par une admission à la retraite.
En proie au désœuvrement, Julien, le personnage principal se livre à une introspection que l’écriture rendra révélatrice. Les rencontres de la vie, Magali, une rencontre inespérée, Pauline, une rencontre de trop, la mère, une rencontre cruciale, Diègo, le peintre et Gérard le relieur à l’origine de l’écriture et de la publication de ce roman, Alex, le compère de toujours. Tout se passe aux bords de la Marne, au sud Aveyron en passant par le Gard et Montpellier.

Je vous encourage à acheter ″A la rencontre d’une rencontre″, paru début 2017, est le premier roman de Jean Grousset.

Ajouter un commentaire

 
×