2020

Trouver sa place...

20770194 1627424000621542 5648177448283807190 nComme suite à mon précédent billet, la romancière Diana Evans questionne:

- n'est-ce pas la raison d'être des rêves, de trouver sa place ?

Dubitatif, du fond de sa Phrygie, Esope lui répond:

- prends garde à ne pas te perdre toi-même en étreignant des ombres.

Courroucé, Einstein s'efforce de conclure:

- Au milieu de la difficulté se trouve l'opportunité.

 

 

José, le héros de mon roman à paraitre va se ranger à l'avis du grand physicien. Un déboire professionnel lui en donnera l'occasion.

 

Après maintes tergiversations, au bout de ses rêves, il trouvera sa place. Rude, austère, farouche, telle une sauvageonne, la Camargue lui tendra ses bras.

" rêver un impossible rêve..."

Salins de giraud 13 septembre 2016Le rêve est l'accomplissement d'un désir, d'un désir inconscient, nous dit Freud en parlant de celui qui occupe nos nuits. Il n'en va pas de même avec celui qui agrémente nos jours tout en restant au stade de désir inassouvi.

Lequel d'entre nous n'a pas été tenté de se laisser aller à la rêverie... au point, parfois, de s'y perdre? Alors, passer du rêve à la réalité reste un voeu pieux. la chimère l'emporte sur la réalisation d'un projet, sauf si, par chance, un coup de pouce du destin permet d'inverser la donne.

Beau thème pour un roman, non?

Une visite inopportune

Insidieusement, à pas feutrés, la maladie, qui n'ose se présenter que sous un sigle [ covid-19 ] , m'a rendu visite. Avec un culot monstre, elle s'est emparée de mon corps et m'en a dépossédé. 

Une voix d'outre-tombe a remplacé la mienne. Bientôt, mes jambes, pareilles à celles d'un poulain qui vient de naitre, refusèrent de me porter. Sous l'effet d'une extême fatigue, mon esprit cessa de se battre. Je me mis à divaguer et à errer, sans corps, dans un sombre univers. la vie fuyait. Mais un matin, le regret des choses simples s'est imposé comme un début de guérison et ce quatrain de Csezlaw Milosz m'a sauté au visage:

" Seigneur Dieu, j'ai aimé la confiture de fraises

  et la sombre douceur du corps féminin.

  Comme aussi la vodka glacée, les harengs à l'huile,

 les parfums: la canelle et les clous de girofle."

Aujourd'hui, des envies me reviennent. Celle d'un verre de rosé arrive en tête. Reste à être sur d'en retrouver le goût avant de mettre fin à une parenthèse riche de sens!

Sémantique lexicale

Confinement: maintien d'un être vivant dans un milieu de volume restreint et clos, mais aussi interdiction faite à un malade de quitter la chambre !!!

Confinage: voisinage

Confinité: fait d'être très proche

(se) confiner (à) : toucher aux frontières, être immédiatement voisin, être contigu, être très proche de, mais aussi tracer des limites autour de quelqu'un, l'enfermer.

Muni d'une attestation en bonne et du forme, au confinement de la Camargue, confiner dans une cabane de gardian, avec une belle arlésienne, pendant quatorze jours ou plus, sans tracer de limites autour d'elle,  je suis sur que nombre de ceux qui pestent contre les mesures gouvernementales accepteraient la confinité, le confinage. Enfin, tout ce qui s'en rapproche!

Spéculation

" Tout livre a pour collaborateur son lecteur" M. Barrès

Mais, concernant mon roman à paraitre, où est-il? Disséminé dans la nature comme une fleur des champs!

Qui est-il? A n'en pas douter, le plus souvent une lectrice, à tel ou tel âge de la vie.

Où et à quel moment de la journée le lira-t-elle? Sera-t-elle studieuse, rêveuse, distraite en le lisant?

Dans quel état d'esprit le rencontrera-t-elle? En forme, chagrinée?

Qu'en restera-t-il?

Patience!

"Tout arrive enfin, à qui sait patienter." ce proverbe danois, plein de sagesse, j'ai du mal à le suivre!

Pourtant, rien ne presse. le plaisir d'écrire ne l'emporte-t-il pas, chez moi, sur celui d'être publié? Quoique...?

J'ai hâte de me trouver en présence de futurs lecteurs dans une librairie, une maison de la presse, une bibliothèque, sur un marché, dans le métro...

Ne suis-je pas avide d'aller "à la rencontre d'une rencontre"?

 

×